La Bibliothèque des 6-7 ans : La grande fabrique de mots

En ces temps précieux de confinement où parfois malgré nous, nous sommes invités à nous recentrer sur l’essentiel à savoir prendre notre temps, profiter et prendre soin de ceux que nous aimons et partager des moments de qualité avec eux pour se construire de beaux souvenirs, s’enquérir de ceux qui se retrouvent éloignés, apprendre à s’écouter et être prêt à entendre les inquiétudes de ceux qui nous entourent, réfléchir sur notre présent, sur le passé qui nous a amenés jusque là, sur le futur que nous construisons pour nos enfants… Nous avons parfois besoin d’un peu de répit et cette respiration, bien qu’involontaire dans notre vie trépidante, devrait nous permettre d’en sortir grandis. Personnellement je suis persuadée que le monde ne sera plus le même après cet événement. Il change le monde de la santé, il change l’économie, il change les modes de travail, mais surtout il change les mentalités, et il change les hommes.

Bref, j’aurai l’occasion de parler de ce sujet qui nous préoccupe tous actuellement dans un article plus à propos. Tout cela pour introduire un avis sur un grand album que je trouve tout simplement magnifique : il est beau par sa poésie (dont nous avons grand besoin en ce moment !), il est beau par ses illustrations, il est beau par son récit, il est beau par sa philosophie – j’ai nommé La grande fabrique de mots, écrit par Agnès de Lestrade et illustré par Valéria Docampo.

Les mots employés sont simples et les textes sont courts, aussi le récit est accessible dès la moyenne ou la grande section, mais pour saisir la beauté et la subtilité du récit, je le proposerais plutôt en fin de grande section où l’on apprend à jongler et à se faire plaisir avec les mots, et où l’on commence à avoir une idée de la « valeur » des choses, et il sera pleinement apprécié en CP/CE1 selon la maturité de l’enfant.

Nos petits héros vivent dans un monde où l’on ne parle presque pas car on doit acheter les mots pour pouvoir les prononcer. Chaque mot a un coût en fonction de sa valeur : les mots du quotidien ou ceux qui ne sont pas très usités ne coûtent pas cher, les beaux mots, ceux qui font plaisir, sont très précieux.

Alors quand un petit garçon souhaite ouvrir son coeur à une petite fille, il tient à lui offrir les plus beaux mots qu’il puisse trouver ! Un beau récit plein de poésie, un peu abstrait toutefois donc à voir selon si votre enfant est à l’aise dans un monde un peu imaginaire ou bien s’il ne jure que par le pratico-pratique. En tout cas un bel album que l’adulte prendre plaisir à lire avec ses enfants et qui le changera probablement un peu de ses lectures quotidiennes… et qui sera l’occasion d’aborder les sujets de l’écriture, des mots, de la valeur, des sentiments, de l’originalité, de la différence. Bonne lecture de La grande fabrique de mots !

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :