Le télétravail avec les enfants à la maison – je n’y arrive pas…

Voilà, c’est dit. Pour moi c’était un peu la blague du confinement. Alors oui, mon entreprise a beau être spécialisée justement dans le télétravail – c’est simple, c’est même plus que l’ADN de la boîte – mais il faut distinguer télétravail dans des conditions normales, et télétravail… avec les enfants à la maison. Et là ce n’est pas du tout la même affaire hein.

Cela fait plus de 2 mois que je souhaitais justement mettre à profit toutes les belles théories (et les pratiques aussi !) apprises dans le cadre de mon métier pour écrire un bel article sur le télétravail, comment se mettre en condition, les « best practices » comme on dit pour être efficace tout en séparant bien les sphères professionnelle et personnelle, l’environnement à mettre en place y compris au niveau ergonomique, l’équipement indispensable pour moins se fatiguer dans des conditions qui ne sont pas les mêmes que dans un bureau, comment conserver le lien avec ses collègues et comment la vie sociale sert la santé mentale, les petites astuces qui peuvent faciliter le quotidien du télétravailleur etc.

Oui mais voilà, la théorie c’est bien beau mais la pratique m’a non seulement rattrapée mais je dirais même qu’elle m’a carrément happée. Parce que non, je n’ai pas les mêmes conditions de télétravail que tous mes petits collègues qui ont :

  • soit moins de 3 enfants
  • soit de grands enfants donc capables de s’auto-gérer
  • soit une femme qui gère leurs enfants pendant que Monsieur n’a qu’à s’enfermer dans un bureau ou une pièce isolée de la maison sans crainte d’être dérangé

Et des collègues masculins qui sont plein de bons conseils, j’en ai aussi hein. Pour être honnête, ils me saoûlent carrément d’ailleurs. Mais c’était déjà le cas quand j’étais en entreprise. Oui parce que eux ne se rendaient pas compte de mon quotidien qui nécessitait de déposer les enfants à l’école/chez la nounou le matin, ET de les récupérer le soir à l’école/chez la nounou le soir. Donc évidemment, on ne peut pas être bien vu quand on arrive plus tard et que l’on repart plus tôt, surtout dans une (ex-) entreprise majoritairement composée d’hommes dont l’épouse ne travaille pas. Et cela, même si soit-disant on poussait officiellement le télétravail (parce que c’était son métier quand même, à cette boîte). Et même que ça a été jusqu’au harcèlement moral, parce qu’évidemment cela faisait de moi une cible facile, surtout que j’avais du mal à me plier au bon vouloir d’un despote de peu de valeur morale. Bref.

Et parce qu’en tant que personne du foyer qui a un emploi du temps que je peux mieux adapter à mes activités familiales, il semble que j’aie été déclarée, sans autre formalité, responsable en chef de la charge mentale familiale, c’est-à-dire taxi le matin, le soir, le mercredi, déléguée officielle des courses (j’avoue aussi que cela va 3 fois plus vite quand je les fais mais du coup cela ne s’améliore pas) et des devoirs, de la tenue de la maison, des prises de RDV (santé, école, activités périscolaires…), des tâches administratives et la gestion financière… Je m’égare mais je crois que j’en avais gros sur la patate.

Je disais donc que mes conditions de travail ne sont pas optimales. Je m’étais pourtant préparée au retour à la vie active après un congé maternité de 8 mois (pour 3ème enfant), le tire-lait était prêt, les emplois du temps des enfants adaptés également en conséquence notamment par rapport aux activités extra-scolaires. Mais entretemps le coronavirus est passé par là et bam, nous voilà tous les 5 à la maison. Alors dans un premier temps c’était génial hein, j’étais même dans une bulle rêvée, tous mes amours réunis 24/7 au même endroit, prenant le temps de faire les choses et même des choses que nous aimons et que nous n’avions jamais eu le temps de faire. Vraiment, le paradis ce confinement.

Sauf qu’avec le déconfinement, Monsieur est retourné travailler du jour au lendemain, et c’est là que je n’étais pas préparée. Car pour le coup je suis restée à la maison. Avec les 3 gnomes. 7 ans, 5 ans et 10 mois. Autant dire qu’ils occupent 100% de mon temps en fait. Quand il n’y a personne pour me relayer. Donc cher Chef, comment te dire qu’en fait, m’isoler dans une pièce en mettant un panneau sur la porte qui dit que je ne suis pas disponible, eh bien en fait ça ne marche pas.

Parce que ma grande a des cours en visio 3 à 4 jours sur 5. Et qu’en-dehors de cela elle a aussi du travail qui lui prend la journée (et elle n’est pas vraiment autonome pour les faire car elle a plus tendance à rêvasser… ou bien à lire au lieu de travailler. J’ai l’impression de m’égosiller tous les jours à lui dire que si elle terminait son travail quotidien en 1h, elle serait libre pour le reste de la journée, je ne sais pas comment faire passer le message). Que mon moyen, en MS, reçoit également son plan de travail pour la semaine en plus de ses cahiers d’apprentissage de la lecture et du calcul, et que je n’ai pas le temps de le nourrir autant qu’il le demande. Et que je culpabilise à cause de cela. Ainsi que quand il me demande toutes les 20 minutes de lui lire un livre ou bien de réaliser une construction avec lui, et que je ne peux pas car en réunion. Réunion qui ne sert à rien d’ailleurs en passant. Que ma petite de 10 mois est bien mignonne mais elle est en pleine période d’apprentissages donc mis à part les tétées régulières et les repas tout aussi réguliers qu’il faut assurer pour tout le monde, elle demande les mains pour se promener partout dans la maison, alors va faire cela en même temps que des présentations PowerPoint ou des tableaux Excel. Et tout cela sur fond de culpabilité bien sûr, puisque je ne suis efficace ni à la maison (et c’est moi qui m’en prends plein la g… vu que je suis à la maison mais pas dispo pour mes enfants, donc bien sûr ils m’en veulent de ne pas répondre à toutes leurs sollicitations), ni au boulot. Tout va bien donc.

Donc même si Chef est de la meilleure volonté et me demande comment il peut m’aider, honnêtement je n’ai pas de solution miracle. Disons que je suis en mode pompier. Et que je n’ai pas le temps de réfléchir à comment je pourrais améliorer ma situation. Il semble que le retour au bureau soit pour bientôt, ainsi que le retour potentiel à l’école. Nous verrons bien ce que cela peut donner. Si je ne craque pas avant.

Malgré tout la note positive là-dedans, c’est qu’une amie chère à mon coeur m’a dit que j’assurais – j’ai un peu de mal à intégrer les compliments, mais j’essaie de me dire qu’il y a du vrai en ceci : j’ai l’impression d’être la seule de la boîte à ne pas y arriver, mais ce que je vois des autres n’est qu’une perception, très probablement partielle et biaisée de la situation réelle. Et parce qu’en réalité, gérer 3 enfants en bas âge en même temps que son travail, c’est simple et il ne faut pas chercher plus loin : c’est en réalité im-po-ssible. Est-ce bien vrai ? Comment faites-vous chez vous ? Allez, vivement les vacances qu’on puisse enfin se détendre (mais pas trop loin 🙂 ) !

4 commentaires sur “Le télétravail avec les enfants à la maison – je n’y arrive pas…

Ajouter un commentaire

  1. Bonjour, enfin, un article réaliste sur la situation, merci. J’ai écrit une article pour donner des astuces mais surtout pour mettre en avant le côté difficile et surtout parfois irréel d’un vrai télétravail.
    Je te confirme que non il n’est pas possible de travailler normalement avec un bébé de 10 mois ! et deux autres enfants aussi jeune. Je pense que beaucoup de gens sont ds ta situation et n’ose pas le dire, merci pour cet article réaliste.

    Aimé par 1 personne

    1. Oui, j’avais beaucoup aimé ton article, merci ! Et merci également pour ce commentaire rassurant et « normalisant » 😅 Effectivement il y a ce que les autres montrent, mais quand on creuse un peu on voit que l’on n’est pas tout seul à craquer… Je le vois en parlant avec les autres parents d’élèves de la classe de mes enfants, donc je suppose que cela doit être pareil pour mes collègues « parfaits » 😅

      Aimé par 1 personne

  2. Je compatis, j’ai eu la chance de télétravailler dans de bonnes conditions. Mais j’ai bien conscience que l’environnement de travail joue énormément sur la qualité de nos productions. Avec trois jeunes enfants à gérer, chapeau d’avoir réussi à gérer !

    J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Propulsé par WordPress.com.

Retour en haut ↑

%d blogueurs aiment cette page :